POINTS  DE  NON CONFIRMATION

 

 

TYPE GENERAL : manque de type, spécialement au niveau de la tête.

 

TAILLE sortant des limites du standard :  70 cm minimum pour les mâles ;  66 cm minimum pour les femelles

            Nota : dans le cas de sujets présentant des qualités exceptionnelles de type et de construction générale, l’Expert confirmateur pourra déroger à ces limites.

 

POINTS PARTICULIERS DANS LE TYPE :

-          Défauts de construction graves

 

ROBE :

-          couleur de robe non conforme au standard, notamment « insuffisance de pigmentation » ou « masque autre que noir ».

-          Yeux jaune clair, ou bleus, ou hétérochromes.

-          Poil long, laineux ou ondulé.

 

ANOMALIES :

-          Denture : manque de plus de 3 dents autres que les PC1 ; en cas de manque de 3 ou 4 PC1, manque supplémentaire de plus d’une dent autre que PC1.

-          Prognathisme du maxillaire supérieur

-          Prognathisme inférieur visible gueule fermée.

Nota : Dans le cas d’un sujet âgé de quinze mois à trois ans et présentant de bonnes qualités de type et de construction, l’Expert confirmateur pourra ajourner un chien dont le prognathisme sort légèrement des limites précitées, le décalage de la mandibule pouvant évoluer avec l’âge.

 

MONORCHIDIE,  CRYPTORCHIDIE

 

DEFAUTS HEREDITAIRES METTANT EN CAUSE L’INTEGRITE DES ORGANES DES SENS, EN PARTICULIER LA VISION.

 

 

CARACTERE : Manque d’équilibre de caractère.

 

 

 

Le texte en noir est le Standard officiel de la race

 

Les commentaires en couleur sont des précisions apportées par le Club Français du Bullmastiff et du Mastiff

 

Standard N° 264 du 22/07/1988

 

MASTIFF  

 

Traduction effectuée par Mr R. Triquet

 

 

ASPECT GENERAL : Vue sous n’importe quel angle, la tête, dans son contour général, apparaît bien équarrie. La largeur est un point très recherché La largeur du crâne est égale aux deux tiers de la longueur totale de la tête (la tête étroite type Dogue Allemand n’est pas souhaitable).. Le corps est massif ;large, haut, long, construit en force ; les membres sont bien écartés et d’aplomb. La musculature est nettement dessinée. La taille est un point très recherché si elle va de pair avec la qualité de la construction. La hauteur et la substance sont deux points importants s’ils sont heureusement combinés.

 

CARACTERISTIQUES : grand, massif, puissant, harmonieux, bien charpenté. Combinaison de noblesse et de courage.

grand, massif et puissant = surtout pas gras, bedonnant et handicapé par sa masse !

Le Mastiff est plus long que haut . Sujet cob est un défaut

 

TEMPERAMENT : Calme, affectueux pour ses maîtres mais bon gardien.

 

TETE ET CRÂNE : Le crâne est large entre les oreilles. Le front est plat. Il se ride quand le chien est attentif (quelques rides permanentes légères ne sont pas à pénaliser) . Les sourcils (arcades sourcilières) sont  légèrement relevés (accent circonflexe). Les muscles temporaux et jugaux sont bien développés. Le profil transversal du crâne décrit une courbe surbaissée (faiblement bombé, presque plat). A partir d’une médiane entre les yeux, une dépression remonte au centre du front et se prolonge jusqu’au milieu du crâne, en suivant l’axe sagittal. Le museau est court (longueur du museau = 1/3 de la longueur totale de la tête), large entre les yeux Il reste presque aussi large jusqu’à l’extrémité du nez. Le museau est tronqué, c’est-à-dire coupé au carré, sa face antérieure formant un angle droit avec la ligne supérieure du chanfrein ; il est très haut, du bord antéro-supérieur à la mâchoire inférieure. La mâchoire inférieure est large jusqu’à l’extrémité. Le nez est large et, vu de face, il offre des narines largement ouvertes ; il est plat, vu de profil (il n’est pas busqué et il n’est pas pointu ; la truffe n’est pas remouchée). Les lèvres divergent en formant un angle obtus par rapport à la cloison nasale (septum) . Elles sont légèrement pendantes de façon à offrir un profil carré. La longueur du museau est égale au tiers de la longueur totale de la tête. La circonférence du museau, mesurée à mi-distance des yeux et de la truffe représente les trois cinquièmes de celle de la tête, mesurée devant les oreilles.

 

YEUX : Petits, bien écartés, au moins deux fois la longueur de l’ouverture palpébrale entre les commissures internes des yeux. Le stop est bien marqué mais pas trop abrupt. Yeux de couleur noisette, le plus foncés possible (noisette foncée mais pas noir) . Les conjonctives ne sont pas visibles.

 

OREILLES : Petites, fines au toucher, bien écartées l’une de l’autre, attachées au sommet des côtés du crâne de façon à en prolonger le profil supérieur transversal. Au repos, elles sont disposées à plat contre les joues (les oreilles sont obligatoirement de couleur noire).

 

MACHOIRES : Canines saines, puissantes et bien séparées. Les incisives sont en ciseaux ou les incisives inférieures sont en avant des supérieures mais jamais au point d’être visibles quand la bouche est fermée. l’idéal est donc représenté par un articulé en ciseaux ou léger prognathisme inférieur non visible gueule fermée. La moue n’est pas souhaitable.

Voir les précisions apportées au standard en 2007

 

COU : Profil légèrement galbé, de longueur moyenne, très musclé. Sa circonférence est inférieure d’environ 2 à 5 cm à celle de la tête mesurée devant les oreilles.

 

AVANT-MAIN : Epaule et bras sont légèrement obliques, puissants et musclés. Les avant-bras sont droits, forts et bien écartés. L’ossature est forte. Les coudes sont dans l’axe du corps. Les canons métacarpiens sont d’aplomb.

 

CORPS : Poitrine large, haute et bien descendue dans la région sternale (50% de la hauteur au garrot ou un peu plus). Les côtes sont bien cintrées et bien arrondies. Les fausses côtes sont longues et bien développées vers l’arrière du thorax. Le périmètre thoracique est supérieur d’un tiers à la hauteur au garrot. Le dos et le rein sont larges et musclés. Rein plat et très large chez la femelle, légèrement voussé chez le mâle (légèrement voussé : ne pas confondre avec un roach back !). Flancs très descendus (pas de flanc levretté).

 

ARRIERE-MAIN : Bien large et musclé ; jambes bien développées, jarrets coudés, bien séparés et tout à fait d’aplomb en station debout comme à la marche.

Le jarret de vache est un défaut. Angulation arrière normalement prononcée.

 

PIEDS : Grands et ronds (pieds de chat). Doigts bien cambrés. Ongles noirs.

Doigts non cambrés ou doigts écrasés est un défaut.

 

QUEUE : Attachée haut ; descendant jusqu’aux jarrets ou un peu plus bas ; large à la naissance et allant en s’amenuisant vers l’extrémité. Elle pend droit au repos mais en action, elle forme une courbe, l’extrémité se redressant ; cependant elle n’est jamais portée sur le dos.

La queue en manivelle est un défaut grave.

 

ALLURES  MOUVEMENT : Mouvement puissant avec extension facile des membres

Attention aux démarches serrées ou contraintes ou béquillardes. La poussée des postérieurs doit être franche.

 

POIL : Court et bien couché sur le corps mais pas trop fin sur les épaules, le cou et le dos

Sur les épaules, le cou et le dos, le poil peut être un peu plus long. Le poil long ou laineux ou ondulé sur l’ensemble du corps est éliminatoire.

 

COULEUR : Fauve abricot, fauve argenté, fauve ou fauve bringé foncé. Dans tous les cas, le museau, les oreilles et la truffe doivent être noirs et les yeux sont entourés de noir qui gagne vers le haut, dans la région située entre les orbites.

 

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

  • voir modifications apportées au standard en 2007

 

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.