La Grille de sélection ou de cotation

 

Pour télécharger la Grille de sélection en vigueur pour la race Bullmastiff, cliquer ci-dessous

 

Grille de cotation de la race Bullmastiff

Grille de cotation Bullmastiff

formulaire cotation.pdf

Liste des Bullmastiffs cotés:

cotations_bullmastiffs.pdf

 

champion de France conditions d'obtention

Télécharger

Depuis le 1er janvier 2016, il faut en outre que les sujets soient identifiés génétiquement et l'empreinte enregistrée dans la base de la SCC. 

 

ENREGISTREMENT D’UNE EMPREINTE

 Si votre chien a déjà été identifié, mais que vous avez besoin d’établir la compatibilité de filiation, l’enregistrement de l’empreinte sera nécessaire.
L’analyse doit avoir été effectuée selon le protocole ISAG 2006 par un laboratoire (français ou étranger) membre de l’ISAG, classé "Rank 1 ou 2" dans les tests inter-laboratoires de l’ISAG, et l’empreinte doit être exprimée pour chaque allèle avec des chiffres et non des lettres.
 
a) S’il s’agit d’une analyse effectuée avant le 31 mars 2014 (date de réalisation de l’identification génétique faisant foi) par un laboratoire remplissant les conditions mentionnées ci-dessus , l’enregistrement de l’empreinte est gratuit même si l’empreinte génétique est transmise après le 31 mars 2014.
 
b) S’il s’agit d’une analyse effectuée après le 31 mars 2014 par un laboratoire remplissant les conditions mentionnées en  ci-dessus , mais sans passer par la SCC, une participation de 10€ par empreinte au titre des frais administratifs d’enregistrement sera demandée.
 
c) Si l’analyse a été effectuée par un laboratoire français ou étranger ne remplissant pas les conditions mentionnées en ci-dessus , le résultat ne peut pas être enregistré par la SCC. Pour que l’empreinte génétique soit enregistrée à la SCC, il faut effectuer une nouvelle analyse.

Les Bullmastiffs ont leur "cotation des géniteurs" qui s'inscrit dans le cadre de la grille de cotation établie par la Société Centrale Canine.

Chaque chien ou chienne, inscrit au Livre des Origines Français reçoit un nombre de points allant de 1 point à 6, ce qui constitue la cotation.
Les cotations de 1 à 4 sont attribuées en fonction de la qualité et des performances du chien concerné sans se préoccuper de sa descendance.
Les cotations 5 et 6 sont attribuées en fonction de la qualité et des performances du chien concerné et de la qualité d'une partie de sa descendance.  Pourquoi une partie ? Parce qu'il est pratiquement impossible et c'est du reste bien dommage, connaître la cotation et donc la qualité, de toute la descendance d'un géniteur, qu'il s'agisse d'un mâle ou d'une femelle.
 Le tableau dessus téléchargeable indique les conditions d'obtention des points de cotation.

Est ce à dire que la cotation d'un géniteur garantit la qualité de ses descendants ? Malheureusement non ; les lois de la génétique étant ce qu'elles sont, on ne peut parler que de probabilités. Cela revient à se poser deux questions;  la première : avoir fait de brillantes études constitue t-il  une garantie de brillante situation sociale dans la vie ; la seconde : Avoir fait les brillantes études en question donne-t-il davantage de chances dans la vie en ce qui concerne la réussite sociale que de ne pas savoir lire et écrire. La réponse à la première question est non . On entend d'ici les commentaires du genre "franchement alors, ce n'est pas la peine etc.". Mais la réponse à la deuxième question est tout de même "oui". On trouvera toujours des personnes n'ayant fait aucunes études qui auront mieux réussi dans la vie (sociale) que tel ou tel brillant polytechnicien. Mais tout de même, la réussite sociale est en moyenne plus grande pour ceux qui ont fait des études que pour ceux qui ne savent ni lire ni écrire.


Reprenons le cas de nos chiens : il y a une meilleure probabilité de qualité pour les chiots descendants de chiens ayant une cotation élevée que pour des chiots dont les parents ont une cotation modeste. Mais on trouvera toujours des chiens issus de géniteurs modestement cotés qui se révéleront supérieurs à des chiens pourtant issus de géniteurs très bien cotés. C'est d'autant plus vraisemblable que certains chiens ont une cotation modeste tout simplement parce que leurs propriétaires n'ont pas cherché à obtenir pour leur chien ou leurs chienne autre chose qu'une simple confirmation.
Est-il significatif de faire la somme de la cotation du mâle et de celle de la femelle pour obtenir une cotation de la portée ? Non , pas vraiment car il faudrait aussi, dans ce cas, prendre en considération des caractéristiques entre les deux géniteurs, ce qui en fait, nous ramènerait aux conditions d'apparentement des géniteurs donc de consanguinité de leur produits. Nous n'en parlerons pas ici mais en dirons un mot à propos de choix des géniteurs.

On remarquera que dans la grille de cotation ci-après, il est tenu compte :
- des résultats obtenus par les chiens en exposition, en se limitant aux plus significatives, c'est à dire la Nationale d'élevage, le Championnat de France et les Spéciales organisées par le Club à l'occasions d'expositions multiraces. 
- des résultats du T.A.N. (Test d'Aptitudes Naturelles)
- de la qualité de l'articulation coxo-fémorale  (problème de dysplasie qui concerne toutes les races canines)
- de l'absence de certains défauts oculaires si fréquents dans l'espèce canine et dont nous avons la chance de n'en relever pratiquement qu'un, ordinairement peu grave de conséquences : la persistance de membrane pupillaire (seulement chez le mastiff).